Souhaitez-vous être en mesure de prédire l’avenir et repérer les temps d’arrêt avant qu’ils ne se produisent ?

Si vous souhaitez que vos équipements de production fonctionnent de manière optimale, la réponse à cette question est probablement oui. Et la bonne nouvelle est que c’est exactement ce que vous pouvez faire avec la maintenance prédictive ou la maintenance prévisionnelle.

 

Découvrez les 4 étapes pour implémenter la digitalisation dans votre production

 

La maintenance prédictive a été introduite pour la première fois dans des secteurs hautement complexes où des erreurs inattendues peuvent avoir de graves conséquences. Au fil du temps, le concept a été appliqué à d’autres industries. Notamment parce que les coûts d’applications ont considérablement diminué ces dernières années. Les capteurs, le stockage de données et les outils numériques sont devenus moins chers, ce qui permet aux petites entreprises de tirer avantage de ce système.

 

Approches de maintenance

 

Fondamentalement, il existe quatre approches différentes de la maintenance indutrielle. Pour vous faire comprendre pourquoi la maintenance prédictive est considérée comme une réelle opportunité dans l’industrie manufacturière.

 

  • La maintenance corrective est la manière ancienne d’effectuer la maintenance. Il est basé sur le principe «ne pas le réparer s’il n’est pas cassé», ce qui signifie que l’équipement est autorisé à fonctionner jusqu’à ce qu’il tombe en panne. Cette approche présente de nombreux inconvénients. Les principaux étant les temps d’arrêt imprévus et les coûts causés par les longs délais d’attente pour le personnel et les pièces de rechange.

 

  • La maintenance préventive est basée sur l’expérience des directives du fabricant de machines et de composants. La maintenance est effectuée à intervalles réguliers ; par exemple après 10 000 heures de fonctionnement, et souvent, un nombre prédéfini de composants est remplacé à chaque intervalle de maintenance. L’inconvénient est que vous pouvez finir par remplacer des pièces parfaitement fonctionnelles. De plus, il existe un risque que le personnel de maintenance endommage la machine, ce qui entraînera encore plus de temps d’arrêt.

 

  • La maintenance conditionnelle combine la maintenance préventive avec la collecte de données de production. En combinant des paramètres tels que le temps écoulé depuis la dernière maintenance, les cycles de production par jour et les données des capteurs, le programme de maintenance peut être basé sur l’état réel de l’équipement. Les avantages sont des temps d’arrêt et des coûts réduits car la maintenance peut être planifiée avec plus de précision.

 

  • La maintenance prédictive va plus loin que la maintenance conditionnelle. Elle est basée sur la surveillance en temps réel des équipements, la collecte et le stockage de données importantes et des méthodes d’analyse de pointe. Utilisé correctement, cela vous permettra de savoir exactement ce qui doit être réparé ou remplacé. Les temps d’arrêt et la disponibilité du personnel et des pièces de rechange peuvent être planifiés en détail, et tous travaux et remplacements des pièces de rechange inutiles sont évités.

Pourquoi opter pour la maintenance prédictive ?

La maintenance prédictive transforme véritablement les processus de maintenance actuels. Les connaissances acquises par la collecte, le stockage et l’analyse de toutes sortes de données et la combinaison de ces connaissances avec les leçons tirées des améliorations continues sont sans précédent. Et les gains immédiats sous la forme d’une réduction des coûts de maintenance et de pièces de rechange, d’une augmentation de la capacité et de la production ainsi que d’une amélioration de la qualité de la fabrication sont immenses.

Cependant, vous n’avez pas besoin d’avoir recours à la maintenance prédictive dès le premier jour. Si vous commencez par définir votre approche actuelle de la maintenance, vous pouvez passer progressivement à une approche plus numérique, par exemple en commençant à collecter et stocker les données de votre équipement.

Pour ce faire, investir dans une solution digitale collaborative, intuitive et efficace est un bon point de départ qui peut être étendue et personnalisée au fur et à mesure que vous progressez vers la maintenance prédictive.